24/05/2016

APM Carouge au vert

Une voiture hybride pour les agents de la police municipale (APM) de Carouge

 

Parfois il faut savoir aller un peu plus loin dans la réflexion. En effet lors d’une Délibération administrative, il a été demandé au Conseil municipal de Carouge d’étudier le remplacement du véhicule des agents de la police municipale car celui existant devenait vétuste. Après une bonne présentation du futur véhicule retenu, il me semblait intéressant de savoir si une recherche avait été faite sur un véhicule hybride car il faut savoir que ces voitures de patrouille roulent essentiellement en ville. La consommation est donc élevée et il était important de se diriger sur une proposition autre qu’uniquement l’énergie fossile.

Bien m’en a pris car si effectivement celui-ci est plus onéreux à l’achat, nous allons bénéficier d’un véhicule hybride et totalement équipé pour les missions que les APM doivent réaliser. Sachant que leurs directives et prérogatives sont de plus en plus importantes. La majorité des partis a suivi ma demande d’augmentation de budget afin d’obtenir ce véhicule et ainsi donner un sens à la vision de réduction des émissions de CO2. Le véhicule sera rentable sur sa durée de vie et au nombre de kilomètres qu’il lui est prévu. De plus l’habitacle et sa solidité ainsi que l’espace pour le matériel répond au besoin des agents. Ceux-ci ont pu l’essayer dans sa version hybride afin de donner un retour positif avant notre vote.

Il va s’en dire que la volonté du PLR reste que les agents soient toujours le plus visibles et donc le plus souvent à pieds afin d’avoir une proximité réelle avec les habitants.

Le groupe PLR reste attentif à la sécurité sur la Commune de Carouge et souhaite vraiment fournir les bons outils aux agents afin de réaliser correctement leurs missions sans négliger pour autant la qualité de l’air.

Alain Voignier

17:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

02/04/2016

Un moment de Paix

Trouver un moment de Paix proche de chez soit et en visitant notre pays. Oublier les tracas d'une politique Carougeoise parfois bouleversante et surprenante, prendre de la distance avec son travail et les obligations de la vie courante. Possible, il restait juste à prendre mon sac, mes chaussures une bonne volonté et hop direction Interlaken.

Non pas pour de la villégiature dans un hôtel de luxe mais juste pour me rendre au point  de départ de ma randonnée. Ma volonté était de revenir à Carouge à pied, seul afin de faire des rencontres ,voir la Suisse et ses habitants. prendre le temps de découvrir la nature ,l'amour des habitants pour mettre en valeur notre pays. La beauté des paysages avec des lieux de cartes postales mais aussi les gens et l'accueil helvétique.

Je croise régulièrement des gens qui veulent la campagne en ville, et bien moi je vous invite à juste sortir de chez vous, la campagne est devant votre porte. Nos villes ont une taille humaine et la nature est tout contre, les paysans vous ouvrent leurs portes et se font un plaisir de vous présenter leurs produits. La Suisse est petite, humaine, accueillante , de merveilleux sentiers vous font découvrir ces lieux. Soyons plus tolérant avec tout les moyens de mobilités et avant de vouloir des tomates sur nos trottoirs, prenons le temps de voir nos paysans.

Un vrai plaisir de voir proche de Genève des villes et villages ou les fleurs des magasins ne sont pas rangés tout les soirs, les tables et chaises de bistrots pas cadenassés,  un restaurateur qui offre une assiette de viande séché avec mon verre de vin juste pour être sympas.

Faire la Via Jacobi est un vrai plaisir, traverser la Suisse à pied est un moyen de reprendre contact avec des valeurs solides. Un plaisir de voir que chaque petit endroit à un point de vente de produits de proximités, que le service de cars postaux ou autres va partout, que les bonjours ouvrent des portes et que qu'il fait bon vivre ici.

J'aime la SUISSE.

 

10:34 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

27/02/2016

Une Gauche Carougeoise qui n'assume pas.

Et oui quand on fait signer à la population Carougeoise une initiative populaire et qu'elle remplit les conditions pour aller devant les urnes , on doit assumer le texte de l'initiative.

Donc dire que l'on se moque de la démocratie quand justement on demande à la population de donner son avis, il me semble que de nombreux pays aimeraient avoir ce droit. La droite demande que la population Carougeoise tranche et donne son avis, c'est elle qui fréquente nos rues, va au  travail, circule, sort de son parking, habite et fait ses courses dans les commerces qui ont déjà du mal à tourner. Et non quelques élus qui s'appuient sur 1432 signatures validées, sachant que notre commune comprend 14296 électeurs. Les signataires pourront ainsi confirmer leur volonté ou non en ayant toutes les informations nécessaires pour prendre une décision.

Ici les commerces ne sont pas ouverts le dimanche, nous ne sommes pas une ville touristique, utilisons nos infrastructures existantes et concrétisons déjà nos projets. (piscine, théâtre, salle des fêtes, aménagement de nos espaces de promenades, PAV, parkings souterrains, le Rondeau et son hôtel).

Cette initiative était électoraliste afin de faire campagne lors des dernières élections mais juste irréalisable, Il faut en être conscient. Il faut déjà prendre la peine de mieux réaliser la zone existante qui est un "no man's land".

 

 

 

11:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |